Comment mieux prévenir ?

EN REPERANT LES ENFANTS A RISQUE

Qui sont les enfants à risque ?

Les enfants présentant :

-        Un antécédent familial d’obésité : le risque d’obésité est multiplié par 4 si un des 2 parents est obèse et par 8 si les 2 le sont.

-        Un rebond d’adiposité précoce :

La courbe d’IMC physiologique montre que la valeur de l’IMC est :

  • Progressivement croissante la première année.
  • Puis décroît ensuite progressivement jusqu’à l’âge de 6-7 ans.
  • Elle remonte ensuite (rebond physiologique) jusqu’à l’âge adulte.

La courbe pathologique montre une valeur d’IMC :

  • Ascendante la première année.
  • Puis descendante
  • Avec réascension trop précoce avant l’âge de 6 ans = rebond d’adiposité précoce.

-        Un milieu socio-économique défavorisé

-        Des facteurs de risque gestationnels :

  • Un retard de croissance intra utérin.
  • Un poids de naissance élevé en lien avec un diabète gestationnel

Pour ces enfants, une surveillance attentive des courbes de croissance staturo-pondérale et de corpulence est particulièrement importante.

EN DEPISTANT le surpoids et l’obésité chez l’enfant.

Il est recommandé de surveiller l’indice de masse corporelle (IMC) systématiquement chez tous les enfants et adolescents au minimum 2 à 3 fois par an.

Il faut tracer les 3 courbes :

-        Courbe IMC

-        Courbe de taille

-        Courbe de poids

Ces éléments doivent figurer dans le carnet de santé.

Surpoids : IMC > 97ème percentile des courbes de corpulence françaises

Obésité : IMC > IOTF-30 (ligne qui correspond à un IMC de 30 kg/m2 à l’âge de 18 ans)

Recommandations de bonne pratique « surpoids et obésité de l’enfant et l’adolescent » HAS, septembre 2011.

Courbes de corpulence et courbe rebond d’adiposité précoce.