Le potager de Michelle Obama

Bien que Donald Trump ait indiqué qu’il ne conserverait rien de l’héritage d’Obama, il se pourrait bien que le nouveau président doive tout de même composer avec quelques-uns de ses vestiges. À la Maison-Blanche, le fameux jardin de Michelle Obama devrait ainsi perdurer, comme le rapporte le site Vogue. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la future ex-première dame a pris toutes les précautions nécessaires pour que la demeure présidentielle conserve cette trace de son passage.

En octobre dernier, Michelle Obama avait en effet annoncé que le jardin serait agrandi pour atteindre une superficie de 260 mètres carrés, contre 158 précédemment. Un aménagement qui a été réalisé à l’aide de matériaux solides tels que le ciment, l’acier et la roche, afin d’en faire une installation permanente :

“J’ai beaucoup de fierté à me dire que ce jardin continuera de vivre en tant que symbole des espoirs et des rêves que l’on a tous d’une nation plus saine pour nos enfants.”

Une partie de la production est remise à des banques alimentaires

Seulement, la culture de ce potager a un coût, dont Michelle Obama sait qu’il pourrait constituer un prétexte en faveur de sa démolition. Mais là encore, l’ancienne first lady a pris les devants et est parvenue à obtenir 2,5 millions de dollars de fonds privés pour l’entretien de ces terres, qui sera assuré par le National Park Service.

Planté en mars 2009, le jardin de Michelle Obama avait été le point de départ de Let’s Move, son programme contre l’obésité infantile. Près de 1 200 kilos de 55 variétés de fruits et légumes différentes y sont cultivées chaque année. Si l’essentiel est utilisé par les chefs de la Maison-Blanche pour les dîners d’État et les repas de la famille présidentielle, une partie de la production est régulièrement remise à des banques alimentaires.