Fotolia 80967783 XS

Revue de presse NOUVEAUTE

Comment la « pub à la télé » influence les enfants dans leurs choix alimentaires

Des pédiatres américains ont examiné l'influence de la publicité sur les choix alimentaires et les conséquences en termes d'activation cérébrale en réalisant des IRM fonctionnelles chez des enfants.

 Chaque année aux Etats-Unis, l'industrie alimentaire dépense 1,8 milliard de dollars pour la publicité destinée aux enfants. Il est estimé que les enfants de 2 à 5 ans voient plus de 1 000 et les adolescents près de 2 000 annonces publicitaires par an. Le marketing alimentaire est considéré comme étant significativement impliqué dans les choix alimentaires, la suralimentation et finalement l'obésité.
Des pédiatres de Kansas City ont examiné plus avant l'influence de la publicité sur les choix alimentaires et les conséquences en termes d'activation cérébrale. Pour cela, ils ont réuni 23 enfants âgés de 8 à 14 ans auxquels il a été demandé de coter le goût et la qualité pour la santé de 60 aliments présentés en image (30 bons pour la santé et 30 mauvais) et d'indiquer ceux qu'ils souhaiteraient consommer. Puis les enfants ont été soumis à une IRM fonctionnelle tandis qu'ils visionnaient 12 annonces télévisuelles d'une durée de 15 secondes, six pour des aliments industriels ou naturels, 6 pour autre chose que des aliments. A nouveau à la fin de l'expérience, les enfants devaient désigner les aliments « à manger » et « à ne pas manger. »


Activation cérébrale

Les résultats montrent que les enfants choisissent les aliments davantage pour leur goût que pour leur valeur pour la santé. La présentation de publicités a modifié leur choix en ce sens que l'importance accordée au goût était encore majorée après cette intervention. Sur les IRM, le cortex ventro-médian préfrontal, région sélective du circuit de la récompense, montrait une activité plus marquée lors de la visualisation d'images montrant des aliments industriels par rapport à celles d'images de produits non alimentaires. Le choix alimentaire était indiqué plus rapidement après présentation d'un aliment industriel, d'autant plus que le degré de faim (coté avant le début de l'expérience était élevé).
Ainsi les publicités pour les aliments influencent directement les choix des enfants, en « jouant » essentiellement sur le goût. Pour les auteurs les images en IRM fonctionnelle suggèrent que la publicité est susceptible d'altérer les mécanismes psychologiques et neurobiologiques mis en jeux dans les choix alimentaires des enfants.

Références
Bruce AS et coll. : The influence of televised food commercials on children’s food choices: evidence from ventromedial prefrontal cortex activations. J Pediatr., 2016;177:27-32