La vitamine D réduirait les crises d'asthme

Utilisée en complément au traitement traditionnel, la vitamine D serait efficace pour diminuer les crises d'asthme.
Une supplémentation en vitamine D serait efficace pour réduire les crimes d' asthme , selon les résultats d'une étude présentée au Congrès 2016 de l'European Respiratory Society et publiée sur le site de la Cochrane Library .

Cette nouvelle étude confirme les conclusions des chercheurs du King's College London au Royaume-Uni qui avaient révélé que la vitamine D, grâce à ces effets anti-inflammatoires et immunomodulateurs (traitement qui stimule ou freine les réactions du système immunitaire du corps), pouvaient aider à réduire les symptômes respiratoires de l'asthme .

La supplémentation par voie orale de vitamine D diminuerait les crises d'asthme

Des chercheurs britanniques ont réalisé 7 essais avec 435 enfants et analysé 2 études portant sur 658 adultes de plusieurs pays différents (Canada, Inde, Japon, Pologne, Royaume-Uni et États-Unis). La majorité des participants souffrait d'un asthme léger à modéré. Un petit nombre d'entre eux vivait avec un asthme plus sévère. Pendant toute la durée du protocole, les participants se soignaient avec leurs traitements habituels.

Pendant 6 à 12, mois, les chercheurs ont mené un double essai clinique avec placebo pour évaluer l'effet de la vitamine D sur les problèmes respiratoires des asthmatiques.

Les résultats de l'étude ont montré qu'une supplémentation en vitamine D par voie orale, diminue le risque de crises d' asthme sévères de 6% à 3%, et réduit le taux de crises d'asthme nécessitant un traitement par stéroïdes. En revanche, la vitamine D n'améliore pas la fonction pulmonaire.

Si les résultats de cette étude sont encourageants, les chercheurs rappellent qu'ils doivent les confronter avec de nouveaux essais comprenant plus d'asthmatiques sévères. « Les enfants et les personnes souffrant de fréquentes exacerbations d'asthme sévère ont été sous-représentées. D'autres essais sont nécessaires pour déterminer si la vitamine D peut réduire le risque d'une grave exacerbation de l'asthme dans ces groupes », conclut Adrian Martineau, chercheur à l'Université de Londres au Royaume-Uni et auteur de l'étude.