Quel examen médical ?

Le fait d'avoir fait une crise ne suffit pas à poser un diagnostic d'épilepsie. L’examen complet de l’enfant est le premier recueilli par le médecin référent lorsqu'un enfant et sa famille se présente pour ce motif de consultation.

Le médecin interroge la famille sur les antécédents familiaux, les antécédents de l'enfant en termes d'infections, de convulsions, d'interventions chirurgicales, du troubles du comportement et du sommeil. Cette consultation médicale vous permettra d’expliquer comment sont les crises, leur durée, les symptômes pré-crise, la perte ou non de connaissance, l’existence de facteurs déclencheurs, …etc.

Il s’agit d’éliminer les crises ou malaises qui peuvent ressembler à une épilepsie mais qui n'en sont pas : malaises vagaux, spasmes du sanglot, syncopes, tétanie, spasmophilie...

Pour affirmer une épilepsie, il est nécessaire de rechercher la cause pour adapter la prise en charge. Le médecin référent de l'enfant s’appuiera sur des différents examens médicaux tels que l'EEG et IRM, mais également d’autres examens tels ques des tests psychométriques et neuropsychologiques.

  • L'examen neurologique : il consiste à faire plusieurs tests médicaux qui servent à déterminer les déficits éventuels dans les fonctions neurologiques de l’enfant sous forme d’interrogatoire et d’examens. Les fonctions testées sont principalement les fonctions motrices (mécaniques) et sensorielles

  • L'examen neuropsychologique : complémentaire de l'examen neurologique, il se compose d'épreuves sélectionnées selon leur pertinence (langage, capacités visuelles et spatiales, fonctions exécutives et principalement mémoire). Des déficits dans l'une ou plusieurs de ces fonctions aident le médecin spécialiste à poser le diagnostic

  • L’examen psychométrique : Test d’efficience intellectuelle, donne une image très fine, précise et étoffée de l’enfant et de ses capacités à l’instant précis. Mais aussi de ses problèmes et de ses blocages pour adapter le suivi médical et la prise en charge pluridisciplinaire

Il est important de souligner que chaque enfant est unique et présente un cas différent : il faut considérer les aspects émotionnels, cognitifs et comportementaux.